Articles

De l’espace et des espaces

Janvier 2020

Grâce à un de nos fils, j’ai découvert un physicien suisse, Nassim Haramein, qui est en train depuis pas mal d’années de bouleverser le monde scientifique. Il nous propose une théorie de l’unification qui est à l’opposé de la théorie fractal du Big Bang. Et c’est fascinant !

Je vous livre une citation à réfléchir durant cette semaine où le physicien rejoint Einstein :

Et oui, je pense que Dieu ne joue pas aux dés avec l’univers. L’information n’est pas aléatoire, elle est connectée. Nous avons rassemblé tellement d’arguments et notamment fait des calculs de probabilités qui montrent que l’univers ne peut être aléatoire.

Selon M. Haramein, ce qui nous lie les uns aux autres, c’est l’espace. L’espace nous distingue, nous sépare et nous contient. Mais notre corps, à chacun de nous, est constitué surtout de l’espace. Et dans chaque molécule de nos corps, il y a… de l’espace.

Cela me passionne, car, en Dieu lui-même, il y a espace et unification, séparation et identification. Père, Fils et Saint Esprit sont trois en un, et à l’intérieur de leur unité il y a distinction, il y a de l’espace qui permet la relation. J’ai pensé à l’image qui nous est donné, dans les premiers chapitres de la Bible, de la relation entre Dieu et les êtres humains, homme et femme. Nous sommes à la fois une empreinte, une image de Dieu et des êtres distincts de lui, pouvant entrer en relation avec lui.

Oui, pour la vie, pour la relation, il faut de l’espace. Ma petite fille est sortie du ventre de sa maman pour devenir visible, pour devenir une personne en elle-même, pour être en relation avec nous et le monde et pour grandir.

A la prochaine !